Zermatt (VS)

Peu importe la saison, cet endroit mythique est un incontournable en Suisse. Pas tant pour la ville en soi, qui est certes charmante avec ses magnifiques chalets, mais qui selon l’occupation touristique peut vite avoir un côté « bling-bling » qui nous dépasse. Par contre, le panorama du Cervin laisse rêveur. Il domine la ville du haut de ses 4478m tel une forteresse. Les faces Nord et Est que l’on voit depuis Zermatt forment la célèbre pyramide qui a donné sa forme au Toblerone. Cette montagne majestueuse a de quoi laisser sans voix et attire les alpinistes du monde entier.

img_2231-e1543753032234.jpg

Vue sur la ville et le fameux Matterhorn.

Cette année, nous nous sommes allés deux fois lui rendre visite. La première en mars : conditions hivernales idéales pour skier une journée. La seconde en août, sur un week-end en mode bivouac.

  • Skier à Zermatt sur une journée

En mars, nous avions profité de l’offre Snow and Rail qui combine un billet de train et un forfait de ski à un tarif avantageux.

Départ tôt le matin, après avoir vérifié une dernière fois la météo. En effet, s’offrir une journée comme celle là mérite une tempête de ciel bleu ! Le train nous berce et nous permet de terminer doucement notre nuit. Changement de train à Visp, à partir de là, le nez est collé à la vitre pour profiter du paysage. C’est toujours incroyable de voir où passent les trains ici et d’accéder aux montagnes si facilement avec ce moyen de transport.

Les abonnements de ski se retirent en face de la gare CFF et le train du Gornergrat nous amène directement sur les pistes à plus de 3000m d’altitude. La gare CFF dispose aussi d’un service de consignes si vous souhaitez skier léger.

Le domaine est immense et chaque piste a comme décor, le Cervin. En mars, les conditions d’enneigements étaient encore particulièrement bonnes malgré les températures printanières qui nous ont permis de manger en terrasse à midi. Nous vous aurions bien recommandé l’adresse située au pied du Cervin, mais le chalet Stafelalp a brulé quelques temps après notre passage. Un restaurant provisoire sera mis en place pour la saison 2019.

IMG_2312Le domaine est grand et nous profitons pour explorer tous les recoins du domaine. Le retour en train est très agréable car il permet d’éviter les bouchons systématiques de la vallée du Rhône en prenant une tasse de thé et un bon bouquin.

  • La passerelle de Randa

Inaugurée en 2017, le pont Charles Kuonen est la passerelle suspendue la plus longue d’Europe. 494m de long, 85m de gaz, la traversée dure une bonne dizaine de minutes qui peuvent sembler bien longues pour les personnes atteintes de vertiges (hein Manon ;).

IMG_5647Nous avons pu laisser la voiture pour le weekend à Randa. Différents parkings sont proposés, nous avons choisi celui lié à une auberge pour 5.- la journée. A ce prix là, la  sympathie des aubergistes est en vacances puisqu’ils autorisent tolèrent à contre coeur qu’une seule des trois filles accèdent aux toilettes… Pour les deux autres tant pis il faudra attendre. On ne vous le cache pas, la passerelle se mérite. La montée est sèche mais elle s’avère très belle. Le chemin serpente à travers une forêt d’arolles avec en arrière plan le Weisshorn et le Bishorn.

Une fois sur la passerelle, on a la chance de voir passer des bouquetins sous nos pieds. Les premiers pas sont assez hésitants, il faut se faire au mouvement de balancier. Il y a forcement quelques gars qui se trouvent marrants lourds qui essaient de la faire remuer plus que de raison, ce qui n’aide pas les personnes pas rassurées. Lors du déplacement sur la passerelle, en regardant ses pieds, il est possible de voir la terre ferme puisque nous marchons sur une grille.img_5639 Les sens sont un peu déboussolés par toutes les infos proprioceptives inhabituelles et laisse presque un sentiment de mal de mer à certains, mais la vue époustouflante et la pause sandwichs redonnent bien rapidement le sourire à tous les aventurier de l’équipe.

Nous poursuivons l’itinéraire de la boucle pour redescendre de l’autre coté. C’est une sortie agréable d’environ 8km et 750 D+ dont voici le profil.

Capture d_écran 2018-12-02 à 13.51.46

Profil réalisé à partir de Geo admin

Vous pouvez également consulter le site touristique de Zermatt pour plus de détails techniques : Site

  • Camping et balade côté Gornergrat

Le mois d’août est marqué chaque année par la nuit des Perséides. A cette occasion, les étoiles filantes  offrent un spectacle nocturne incroyable. La venue de Manon et Thomas en visite nous a donné l’idée de partager avec eux ce ballet astral  face au Cervin.

Après la balade à la passerelle, nous nous sommes rendus à Zermatt avec le train depuis Randa. Nous sommes équipés pour aller bivouaquer : sacs à dos, tentes, sacs de couchages et bien sur, nous n’avons pas oublié l’essentiel : une bonne fondue !  Nous choisissons de prendre le funiculaire de Sunnegga. Il permet d’atteindre une zone située en face du Cervin avec de nombreux petits lacs. C’est par ailleurs au bord de l’un d’eux, le Leisee, que nous nous sommes installés dans un premier temps pour nous baigner puis pour souper car une place de pique-nique est aménagée. La sécheresse de cet été nous rend vigilants et nous ne voulons prendre aucun risque avec le réchaud. Adeptes des excellentes fondues (cf. l’article sur le lac d’Orny) nous n’avons pas changé notre habitude de ravitaillement chez Blaise Chablais de l’alpage du Lioson d’En-Bas aux Mosses.IMG_5780

La nuit tombe doucement et nous sommes enchantés de nous retrouver seuls avec pour compagnie les milliers d’étoiles et le Cervin. La température descend rapidement, l’humidité entre aussi en scène et nous apprécions les bonnets et vêtements chauds.IMG_5702 Nous choisissons l’option de sortir les tentes tout de même. La nuit tombée, le ciel se pare de ses plus beaux joyaux et le feu d’artifice d’étoiles filantes nous laisse nous exprimer par tout un tas de superlatifs !

En Suisse, le bivouac est toléré. Selon le code civil, chacun a libre accès aux forêts et aux pâturages. Il est néanmoins interdit de camper dans certaines zones protégées (parc national suisse, districts francs fédéraux, réserves naturelles et zones de tranquillité).

L’important est d’être vigilant à la faune, la flore et de ne pas laisser de traces (monter sa tente au dernier moment, ne pas faire de feux, conserver ses déchets (même le papier toilette)…). Voici un lien avec de très bonnes recommandations du club alpin : Recommandations CAS.

DSC_7813

La vue au réveil

Au réveil la magie du Cervin continue d’opérer. Nous choisissons de redescendre à pieds jusqu’à la gare après avoir englouti au soleil une tarte aux noix. Les marmottes, les écureuils et les biches sont de sortie et comme de grands enfants nous apprécions de voir tout ces animaux.

Ces deux escapades nous ont donné envie de revenir explorer cette région et nous reviendrons sûrement en 2019.

  • Infos pratiques

Zermatt est une ville sans voitures et le dernier tronçon à partir de Täsch doit se faire en train dans tous les cas. Sur place, seules des petites voiturettes aux enseignes des hôtels circulent pour aider les voyageurs aux lourds bagages. En train, depuis Lausanne, il faut compter 3h. L’aller-retour peut se faire en une journée, même s’il est plus confortable de passer une nuit sur place. Cela signifie certes se lever tôt, mais il n’y a pas le stress de la route. Nous l’avons fait sur une journée et dormir dans le train est agréable après une grosse journée de ski.  Pour cette saison, je n’ai pas retrouvé l’offre Snow and rail sur le site des CFF. En anticipant votre voyage à Zermatt il est possible de trouver des billets dégriffés ou des cartes journalières dégriffées qui valent le coup.

En voiture, depuis Lausanne compter 2h10 pour aller à Tasch puis 21 min de train pour rejoindre Zermatt.

Nous avons mangé avant de repartir à la boulangerie Fuch en terrasse. Les assiettes étaient garnies et appétissantes, le prix correct et les smoothies délicieux !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.